Un champignon qui s’attaque à de nombreuses plantes, de la pomme de terre en passant par les arachides, l’asperge, le framboisier, le peuplier, le café, le pommier, l’ail, les haricots, le poireau, le géranium et le rosier.

Il se développe au printemps lorsque la douceur du climat associée à l’humidité lui apportent tout ce dont il a besoin pour sortir de son hibernation.
Pour les plantes à l’intérieur, cette maladie peut apparaitre toute l’année si les conditions d’humidité et de chaleur sont réunies.

Symptômes précurseurs

Sur les feuilles des tâches rousses, jaune, orangée, sont les signes annonciateurs de la maladie. Les tâches se forment aussi sur les fruits et vont s’agrandir avec le temps.

Sous les feuilles, des pustules poudreuses ocres apparaissent.

Prévenir et agir

En prévention, pulvériser de la bouillie bordelaise sur les feuillages en automne quand les feuilles sont tombées et au printemps avant que les bourgeons n’éclosent.

Si votre plante/arbre est attaquée, vous pouvez commencer par couper les feuilles et les fruits touchés par la rouille, détruisez les ensuite en les mettant au feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *